Qui sommes-nous ?
Nos services
Secteurs d’activités
Contact Blog
Notre catalogue
image

Pourquoi choisir du matériel reconditionné pour sa société ?

Les renouvellements d’équipements informatiques font partie intégrante du cycle de vie d’un parc informatique. Arrêt de production des équipements, fin de garantie constructeur, mise à jour du système d’exploitation, changements d’usage….

Au-delà du coût, un renouvellement informatique comporte de nombreux enjeux techniques et opérationnels à prendre en considération : 

  • Homogénéité du parc dans le cadre d’un renouvellement partiel
  • Formation des collaborateurs à l’utilisation des nouveaux équipements
  • Changement de l’habillage si le form-factor diffère d’une génération à l’autre

Ils ne représentent pourtant pas une fatalité. Recourir au matériel reconditionné permet d’allonger la durée de vie de son parc et donc de retarder son renouvellement. C’est aussi une bonne façon d’inscrire l’entreprise dans une démarche de numérique durable.

Matériel reconditionné, de quoi parle-t-on ?

Le matériel informatique reconditionné ne se confond pas avec l’occasion. Le reconditionné incarne un actif informatique utilisé, même très peu, puis testé. Il s’agit souvent de parcs informatiques repris pour être revendus.

Pour être qualifié de “reconditionné”, un équipement informatique se doit d’avoir :

  • reçu un “reset software” complet, c’est à dire l’effacement total des configurations et applications installées sur l’équipement
  • bénéficié d’un effacement des données agréé et certifié
  • des consommables remplacés à neuf (sangle, stylet, dalle tactile, clavier …)
  • un changement des composants détériorés afin de garantir une utilisation professionnelle de qualité
  • bénéficié d’une gradation / notation en fonction de son état esthétique

Les équipements informatiques reconditionnés peuvent être récents mais ils sont en général obsolètes, c’est-à-dire en rupture de fabrication par le constructeur. Le reconditionnement leur permet ainsi de profiter d’une seconde, troisième, voire quatrième vie pour continuer de répondre aux besoins des entreprises qui souhaitent allonger la durée de vie de leur parc informatique.

Faire des économies

Le matériel reconditionné est en général plus cher que l’occasion, mais aussi plus qualitatif, avec des durées de vie plus longues. Les prix par rapport au neuf sont entre 15 à 25% moins chers pour le reconditionné à neuf. Comptez une réduction de 30 à 40% des prix neufs pour une remise en état. Si la prestation se résume à un test d’allumage concluant, les prix peuvent même représenter 50% d’économie par rapport à l’achat d’équipements informatiques neufs.

Le réemploi peut ainsi s’inscrire dans toute politique visant à réduire les dépenses liées au renouvellement du parc informatique.

Si le bénéfice économique est souvent mis en avant, il n’est pas le seul avantage qui pousse les entreprises à acheter leurs lecteurs code-barres, matériel de caisse, terminaux d’encaissement, ordinateurs, smartphone en reconditionné.

L’un des enjeux majeur auquel le reconditionné apporte une solution est en effet l’homogénéité du parc.

S’assurer de l’homogénéité de son parc informatique

L’uniformité du parc IT représente un enjeu de taille. Des collaborateurs qui travaillent tous depuis les mêmes appareils manipulent aussi les mêmes fonctionnalités et les mêmes process, utilisent les mêmes accessoires et les mêmes versions logicielles. En conservant un parc homogène le plus longtemps possible, c’est tout le système informatique de l’entreprise qui s’en voit facilité.

Cette standardisation permet aussi d’homogénéiser les données tirées de l’utilisation du parc informatique. Une homogénéité essentielle pour faciliter la collecte et le traitement d’informations en vue d’analyses stratégiques par la direction générale.

Rester au contrôle de ses projets informatiques

Avoir recours à du matériel reconditionné représente un avantage de taille. Mettons qu’une entreprise se retrouve confrontée à une rupture de son constructeur habituel d’ordinateurs, de lecteurs de code-barres ou de terminaux de paiement.

Le recours à des équipements reconditionnés lui permet de temporiser son renouvellement de parc informatique, de gagner du temps en conservant un parc homogène plus longtemps.

Loin de concurrencer les équipements neufs, le reconditionné offre aux gestionnaires de parc informatique et mobile de la souplesse dans le pilotage de leur flotte. Ils peuvent ainsi assurer une transition plus douce entre 2 générations d’équipements tout en évitant les désagréments liés aux ruptures de production.

S’aligner avec les réglementations pour un numérique responsable

Les législations qui régissent les parcs informatiques vont en se rigidifiant et en se multipliant. De plus en plus strictes, elles visent notamment la protection de l’environnement et la lutte contre le gaspillage électronique. La plupart des réglementations récentes vont d’ailleurs dans le sens de la promotion des économies circulaires.

Objectif : limiter le gaspillage de ressources et l’impact environnemental dus à la production de produits neufs :

  • La loi AGEC, ”anti-gaspillage pour une économie circulaire”, est en vigueur depuis le 1er janvier 2022. Elle oblige les entreprises à recycler et au réemploi
  • La loi pour la sobriété numérique (Loi REEN) prévoit de réduire l’impact environnemental de l’informatique en France
  • La loi anti-gaspillage implique que les fabricants d’appareils électriques doivent communiquer l’indice de réparabilité de leurs matériels, et ce depuis le 1er janvier 2021
  • La résolution de la Commission européenne de novembre 2020 sur la consommation numérique plus responsable demande de lutter contre l’obsolescence programmée et de favoriser le réemploi et la réutilisation

Limiter son impact écologique et réduire son empreinte carbone

Opter pour du matériel reconditionné en informatique, c’est considérablement réduire votre impact carbone. Un appareil informatique de bureautique neuf peut émettre entre 30 à 400 kilogrammes équivalent CO2 (kg eq. CO2). Une empreinte conséquente, principalement due à sa production. Une machine informatique reconditionnée, représente en moyenne  10% seulement de CO2 dû à sa remise en état, 18% lié à son utilisation, 3% à son transport et 1% à son recyclage final.

Le réemploi permet en outre de préserver les matières premières abiotiques de leur sur-utilisation dans le cadre de la production d’appareils neufs. C’est aussi le meilleur moyen de sauvegarder la biodiversité et limiter nos consommations d’eau.

Codeo a déjà évité l’émission de 3 100 tonnes de CO2 en 2019, grâce à sa promotion de matériel informatique reconditionné. Notre groupe est engagé dans une économie circulaire, plus verte et durable. Le reconditionné nous permet donc d’accompagner les entreprises dans leurs objectifs en termes de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE), stratégie bas-carbone et d’investissements Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG).

Chez Codeo, le réemploi de matériel informatique incarne ainsi le socle de notre politique RSE.

Un reconditionnement fiable

Les équipements reconditionnés font l’objet de remises en état minutieuses. Ils sont aussi testés, pour s’assurer de leurs performances.

Dans le détail, la plupart des actifs de seconde vie gérés par Codeo suivent le même processus de remise en état, dit de “test and clean” :

  • tests de diagnostic et évaluation du grade de l’état extérieur ;
  • éventuelles réparations et remplacement des pièces défectueuses ;
  • nettoyage et remplacement des écrans, des coques, des claviers, des membranes etc. ;
  • dernier test pour contrôle avant vente ;
  • vente sous garantie jusqu’à 3 ans.

Selon les cas, Codeo procède soit à une remise en état soit à un reconditionnement. Pour tout savoir sur notre offre de matériel reconditionné, consultez notre page sur le renouvellement de parc informatique.